informations,
conseils sur le
théâtre contemporain,
aides aux auteurs
s'inscrire à la newsletter
retrouvez-nous sur
     

Auteur


Stéphane ORLY

J'ai créé mes premiers spectacles à 16 ans, dans les années 80. Avec mes amis de lycée, j'ai écrit et mis en scène des créations mêlant théâtre, rock et vidéo. J'ai alors 18 ans. Mes spectacles sont joués à l'Espace Cardin, à l'Usine Pali-kao, au Théâtre de la Bastille, ainsi qu'à l'étranger. Sous l'influence des rencontres avec les artistes se produisant à l'Usine Pali-Kao (lieu alternatif où j'ai travaillé durant deux ans), les spectacles d'Extincteur intègrent une dimension de performance et de danse. En 1987, j'ai monté Le septième tigre du Bengale au Théâtre des Bouffes du Nord dans le cadre du Printemps du théâtre.

 En 1988, je fonde La Revue Éclair. Collectif d'artistes, La Revue Éclair organise alors des soirées de spectacles de formes brèves, dans des lieux non conventionnels : Ménagerie de Verre, Crédac à Ivry, galerie Emmanuel Perrotin.

 Au début des années 90 je réalise des vidéos de création présentées dans des festivals, dans des Centres d'Art Contemporain, ou sur des chaînes de télévision.

 En 1995, j'obtiens avec Corine Miret une bourse de La Villa Médicis Hors les Murs pour tourner avec elle des cartes postales vidéo au Proche-Orient.

 Depuis 1994 Corine Miret et moi organisons des diffusions de vidéos de réalisateurs contemporains : Les Thés Vidéos. Nous y présentons les oeuvres d'une centaine d'artistes (dont Laurent Goldring), dans des galeries, des Centres d'Art Contemporain, des Centres Culturels Français à l'étranger et récemment régulièrement au Théâtre Paris-Villette.

 Depuis 1994, je dirige conjointement La Revue Éclair avec Corine Miret. L'objet de La Revue Éclair est d'établir pour chaque spectacle un commerce singulier avec les spectateurs, par l'invention de dispositifs dramatiques qui participent essentiellement du théâtre mais aussi de la danse, de la littérature, et de la vidéo.

 Actuellement, La Revue Éclair est en résidence au Château de la Roche-Guyon.

 En 1997, en coproduction avec Lanicolacheur et le Théâtre des Bernardines, La Revue Éclair a présenté Des Voix dans la Maison d'Orient écrit par Corine Miret et moi-même. Ce spectacle a été mis en scène par Xavier Marchand, au Théâtre des Bernardines à Marseille. En 1998, reprise à l'Échangeur à Bagnolet.

 En 1999, J'écris avec Corine Miret «Nous avons fait un bon voyage, mais». Nous créons ce spectacle au Théâtre de L'Aire Libre à Saint-Jacques-de-la-Lande avant de le reprendre à Paris au Théâtre de la Cité Internationale.

 Ce spectacle a été joué cent quarante et une fois depuis lors en France et à l'étranger.

 En mars 2002, La Revue Éclair coproduit «Le salon de lecture» avec la Grande Halle de la Villette. Douze séances d'un cycle consacré aux Savoir-vivre conçues par Corine Miret, Clotilde Ramondou et moi sont présentées tous les derniers dimanches du mois jusqu'en mars 2003.

 À nouveau en coproduction avec Lanicolacheur, La Revue Éclair crée en octobre 2002 La Vita Alessandrina Avant Projet Définitif texte autobiographique dont je confie la mise en scène à Xavier Marchand. Nous reprenons ce spectacle à Paris au Théâtre de la Cité Internationale dans le cadre du Festival d'Automne 2002 à Paris.

 En juin 2004, j'écris La Chambre noire présenté dans une mise en scène de Corine Miret à la Villa Gillet à Lyon. Ce spectacle est repris à l'Échangeur en octobre 2004 et tourne pendant la saison 2005/2006.

 En 2005 j'écris en collaboration avec Corine Miret et mets en scène Mercredi 12 mai 1976 à partir d'entretiens avec des supporters de l'équipe de football de Saint-Étienne. Le spectacle est créé en juin 2005 dans le cadre de la Biennale de la Ville/Les Transurbaines en co-production avec la Comédie de Saint-Étienne. Il a été repris en janvier 2005 à l'Échangeur puis en tournée.

 En septembre 2006, dans le cadre de la résidence de La Revue Éclair au Château de La Roche-Guyon, j'écris et interprète Treize semaines de vertu. Ce spectacle inspiré par l'exercice de Benjamin Franklin pour devenir vertueux est repris en 2007 au Festival d'Automne à Paris, et tourne depuis lors en France.

 En 2007, j'écris à partir d'une enquête sur les pratiques de lecture des habitants du Vexin, La lecture, ce vice impuni, spectacle mis en scène par Xavier Marchand au Château de La Roche-Guyon. Ce spectacle est repris en novembre 2007 au Théâtre de la Minoterie à Marseille, puis en 2009 à Châteauvallon.

 En 2008, La Revue Éclair fête ses 20 ans. À cette occasion, nous organisons au Château de La Roche-Guyon la présentation d'un week-end de formes brèves durant lequel nous présentons notamment Je ne parlerai pas écrit conjointement avec Sandrine Buring.

 Enfin, la saison dernière j'écris Un voyage d'hiver, spectacle répondant à une commande de la Comédie de Béthune sur l'exploration du territoire de l'Artois. Corine Miret est restée sept semaines seule, dans un village de l'Artois. Sa mission était de rencontrer des inconnus, et le dernier soir d'organiser une fête avec ces inconnus rencontrés durant son séjour. Ce spectacle, dans lequel joue entre autres Sandrine Buring, a été créé à la Comédie de Béthune en 2008, puis présenté à l'Échangeur en 2009. Il sera repris en février 2010 au Théâtre Paris-Villette.

 

dernière mise à jour : 03/08/15


textes soutenus par le CnT

Hic sunt leones / Là-bas, il y a des lions

Aide à la création - Cat. DRAMATURGIE PLURIELLE - printemps 2010