informations,
conseils sur le
théâtre contemporain,
aides aux auteurs
s'inscrire à la newsletter
retrouvez-nous sur
     

Traducteur


Philippe DJIAN

Philippe Djian est né en 1949 à Paris où il y passe toute son enfance. De sa formation littéraire effectuée à Vincennes et de l'École supérieure de journalisme de Paris dont il sort diplômé, il ne garde aucun souvenir impérissable. Attiré par l'étranger, il enchaîne des petits boulots qui lui permettent de payer ses voyages pour New-York, l'Amérique du Sud et notamment la Colombie où il monte quelques pièces de théâtre avec un groupe d'amis et réalise, de sa propre initiative, un reportage sur les guérilleros qu'il placera auprès de l'Humanité Dimanche. À son retour, il travaille comme journaliste [Détective et le Magazine Littéraire] et continue à prendre des emplois divers. Il amorce sa carrière d'écrivain avec «50 contre 1» paru en 1981 chez Bernard Barrault. Cet éditeur va publier 8 de ses ouvrages jusqu'en 1991, dont «37°2 le matin» (1985) dont l'adaptation cinématographique par Jean-Jacques Beineix en 1986 va connaître un grand succès favorisant le développement de la notoriété de Philippe Djian. Il est ensuite publié chez Gallimard (collection Blanche), Flohic, Méréal et maintenant Julliard, retrouvant l'éditeur Bernard Barrault. Philippe Djian a pu exprimer ses talents de parolier dans sa complicité avec le compositeur et interprète Stéphan Eicher. Au théâtre, Philippe Djian est connu pour ses traductions de l'auteur britannique Martin Crimp (dont «La Ville» reçoit l'aide nationale à la création dramatique - traduction - Printemps 2008) et d'une pièce d'Harold Pinter (Le Gardien).

 En 2008, il écrit sa première pièce «Lui».

http://philippedjian.free.fr

dernière mise à jour : 27/02/15


textes soutenus par le CnT

La Ville

Aide à la création - Cat. TRADUCTION - printemps 2008