informations,
conseils sur le
théâtre contemporain,
aides aux auteurs
s'inscrire à la newsletter
retrouvez-nous sur
     

Auteur


Lazare AZIZI

Lazare a franchi un jour les portes du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis et n'a plus quitté les salles et les plateaux, écrivant ses premières pièces et multipliant les rencontres avec des metteurs en scène tels que François Tanguy, Claude Régy, ou Stanislas Nordey, qui l'a invité à rejoindre l’École du Théâtre National de Bretagne.

 Auteur dès son adolescence, improvisateur dans les lieux publics, il devient acteur et metteur en scène avant de créer, en 2006, sa compagnie Vita Nova, dont le nom est une référence à la Divine Comédie de Dante.

 Autour de Lazare se constitue un 'noyau dur' de fidèles collaborateurs et de lieux refuges comme la Fonderie au Mans, le Studio-Théâtre de Vitry sur seine et l’Echangeur à Bagnolet qui vont l’accompagner dans une grande aventure théâtrale débutée en 2007.

 Une trilogie qui s’ouvre avec «Passé – je ne sais où, qui revient», suivi en 2011 par «Au pied du mur sans porte», (deux titres empruntés à Pessoa), avant de se conclure, temporairement, avec «Rabah Robert, touche ailleurs que là où tu es né».

 Cette trilogie, s’est construite autour du personnage de 'Libellule', double de l’auteur, et de sa famille. Une famille entre France et Algérie, réunie autour d’une mère à forte personnalité qui a sa propre langue, et d’un père absent-présent. L'image d'une famille d’un de ces quartiers de banlieue qui subit et se bat. Mais le théâtre de Lazare n’est pas pour autant un théâtre documentaire. C’est un théâtre qui vit à travers l’écriture, un théâtre de rêve, de fragments, de retours en arrière, de frottements, de vrai et de faux. Un théâtre qui fait de la parole recomposée le coeur de la représentation.

 En 2014, Lazare s’écarte de cette grande fresque épique pour écrire «Petits contes d’amour et d’obscurité» présenté au dernier festival Mettre en scène à Rennes. Il est aujourd’hui artiste associé au Théâtre national de Strasbourg.

 

 Textes dramatiques publiés

 

 Petits contes d’amour et d’obscurité, Les solitaires intempestifs, 2016

 Rabah Robert, touche ailleurs que là où tu es né, Les solitaires intempestifs, 2013

 Au pied du mur sans porte, Voix navigable, 2010 et Les solitaires intempestifs, 2013

 Passé-je ne sais où, qui revient, Voix Navigables, 2010

 

 Créations à la scène

 

 Petits contes d’amour et d’obscurité, mise en scène Lazare, Théâtre national de Bretagne, Rennes, 2014

 Rabah Robert, touche ailleurs que là où tu es né, mise en scène Lazare, Théâtre national de Bretagne, Rennes, 2012

 Au pied du mur sans porte, mise en scène Lazare, Studio Théâtre-Vitry sur Seine, 2010

 Passé-je ne sais où, qui revient, mise en scène Lazare, l’Echangeur-Bagnolet, 2009

 

 Prix, récompenses, aides

 

 Je m'appelle Ismaël, Aide à la création de textes dramatiques, Artcena, printemps 2016

 Au pied du mur sans porte figure au palmarès des cinq finalistes du grand prix de l’œuvre dramatique décerné par le CnT en décembre 2011. La création de la pièce a reçu le soutien de Beaumarchais – SACD, en décembre 2010

 Passé - Je ne sais où, qui revient, Bourse de création du Centre National du Livre, juin 2007

 Prologue de Passé – je ne sais où, qui revient, Aide à la création de textes dramatiques, catégorie Encouragements, CnT, décembre 2008

dernière mise à jour : 15/07/16


textes soutenus par le CnT

Les Morts ne sont pas morts, les cendres sont germes, je ferme les yeux et je viens me perdre dans l'eau qui dort

Aide à la création - Cat. ENCOURAGEMENT - automne 2007

Je m'appelle Ismaël

Aide à la création - Cat. TEXTE DRAMATIQUE - printemps 2016