informations,
conseils sur le
théâtre contemporain,
aides aux auteurs
s'inscrire à la newsletter
retrouvez-nous sur
     

Auteur


Rasmus LINDBERG

Rasmus Lindberg est un auteur et metteur en scène suédois. Né en 1980 à Luleå, il entre, en 2004, à Dramatiska Institutet (Ecole Supérieure des Arts du spectacle) pour se former en tant que metteur en scène. Parallèlement, il écrit des pièces de théâtre.

 Au cours de sa formation qui durera trois ans, il fait plusieurs mises en scènes et écrit entre autre : Svåraste är det med dom värdelösa (m.e.s Rasmus Lindberg, Teater Terrier, Teater Västernorrland, 2007, Riksteatern, 2006) ; Ljusets hastighet (Plus vite que la lumière, publié aux éditions Espaces 34) (m.e.s Olle Thönqvist au Norrbottenteater à Luleå, 2005) ; Förödelsedagsbarnet (m.e.s Olle Törnqvist, Riksteatern, 2009) et I.D. (m.e.s Olle Törnqvist, UngaRiks Riksteatern, 2009).

 En 2006, il écrit Dan Då Dan Dog (Le Mardi où Morty est mort, publié aux éditions Espaces 34). C’est avec cette pièce qu’il fait sa percée. Elle est sélectionnée à la biennale de théâtre en 2007. Aujourd’hui elle est traduite dans 5 langues : français, en anglais, allemand, croate, russe.

 En 2012, une seconde pièce est publiée aux éditions Espaces 34 Plus vite que la lumière, sélectionnée pour la Mousson d’été 2011 et qui a obtenu l’aide à la traduction de la Maison Antoine Vitez.

 Depuis 2008 il est auteur et metteur en scène associé du Norrbottensteater à Luleå. Il est également professeur de mise en scène au conservatoire national supérieur de Luleå.

 

 Ses pièces traduites en français :

 Le Mardi où Morty est mort (Dan då Dan dog), traduction Marianne Ségol-Samoy et Karin Serres, publié aux éditions Espaces 34.

 Plus vite que la lumière (Ljusets hastighet) traduction Marianne Ségol-Samoy, publié aux éditions Espaces 34.

 I.D (I.D), traduction Marianne Ségol-Samoy, pièce traduite à l’initiative et avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale.

 Exploits Mortels (Oehörda dåd), traduction Marianne Ségol-Samoy, commande de traduction de François Rancillac, Théâtre de l’Aquarium. Pièce traduite avec le soutien du Swedish Arts Council.

 Habiter le temps (Barn och deras barn), (2016) traduction Marianne Ségol-Samoy, pièce traduite à l’initiative et avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, Centre international de la traduction théâtrale.

dernière mise à jour : 12/01/17


textes soutenus par le CnT

Habiter le temps

Aide à la création - Cat. TRADUCTION - automne 2017