informations,
conseils sur le
théâtre contemporain,
aides aux auteurs
s'inscrire à la newsletter
retrouvez-nous sur
     
  publié le 16 novembre 2013  

Alexandra Badea lauréate du Grand Prix de littérature dramatique 2013 pour "Pulvérisés"- L'Arche Editeur



Le jury du Grand Prix de littérature dramatique s’est réuni le 18 novembre à la Brasserie Bofinger (Paris IVème) pour sélectionner parmi les 5 textes finalistes le lauréat 2013, qu’il a annoncé à la presse à 14h30. Il s’agit de :

- Pulvérisés de Alexandra Badea, L'Arche Editeur

Quatre métiers, quatre villes : Shanghai, Dakar, Lyon, Bucarest. La vie en entreprise aux quatre coins du monde. Une ouvrière chinoise raconte ce qu'elle subit chaque jour à l'usine: l'humiliation quotidienne. Au même moment, un superviseur de plateau sénégalais dénonce la cruauté dont peut faire preuve son chef d'entreprise pour « faire du chiffre ». Ailleurs, un responsable assurance-qualité voit se détériorer sa relation familiale sous la pression du travail. Et à Bucarest, une ingénieur d'études et développement témoigne de sa difficulté à s'intégrer, à réussir, à gravir les échelons. Le quotidien de ces individus est rude, tranchant, parfois cruel et honteux.

Née en 1980, Alexandra Badea est auteure, metteure en scène et scénariste. En 2003, elle décide de s’installer à Paris et travaille comme metteure en scène entre la France et la Roumanie et écrit (en français).Pulvérisés, publié à l’Arche Editeur en octobre 2012, est son quatrième texte. Il sera créé le 4 février 2014 au Théâtre National de Strasbourg et au CDN d’Aubervilliers par Aurélia Guillet et Jacques Nichet. Il a été mis en voix à France Culture par Alexandre Plank. Pulvérisés a été lauréat de l’Aide à la création du CnT en 2012.
« J’écris en français car c’est là où je vis. Le français est la langue dans laquelle j’ai pris moi-même la liberté de dire les choses qui me dérangent. C’est la langue de ma colère et de ma liberté partagée ». A. Badea

Site des éditions "L'Arche Editeur"

Pour mémoire, les 4 autres finalistes 2013 : Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard (Éditions Leméac), Caillasses de Laurent Gaudé (Actes Sud-Papiers), Ici, ici, ici de Lancelot Hamelin (Quartett), Erwin Motor, dévotion de Magali Mougel (Éditions Espaces 34)

Le Grand Prix de littérature dramatique.

Afin de poursuivre et d’intensifier sa mission de valorisation des textes dramatiques contemporains, le Centre national du Théâtre s'est vu confier en 2011 par le ministère de la Culture et de la Communication l’élaboration et l’organisation du Grand Prix de Littérature Dramatique.
Ce prix met à l'honneur ce genre littéraire si spécifique qu’est la littérature dramatique dans ce qu’elle a de plus divers et de plus brillant. Il consacre chaque automne le texte d’un auteur de théâtre. Ce sont les éditeurs qui soumettent au CnT leur sélection d’ouvrages en avril, soit entre 1 et 5 pièces d'expression française publiée/s l'année civile précédant celle de la remise du Prix. Cinq finalistes sont désignés en octobre. Le prix,
d’un montant de 4.000 euros, est remis en présence de la presse chaque mois de novembre à la Brasserie Bofinger, à Paris 4ème. Afin d’offrir un large rayonnement au texte lauréat, le CnT signe un partenariat avec France Culture, qui en réalise l’enregistrement et la diffusion sur ses ondes. 

Jury 2013 :

En 2013, la présidence du Jury a été confiée à Sylvia Bergé, sociétaire de la Comédie Française. Les membres du jury pour 2013 sont : Valérie Baran (directrice du Tarmac, la Scène Internationale francophone), Monique de Montrémy (éditrice), Natacha de Pontcharra (auteure - Vice-Présidente des EAT), Marie-Armelle Deguy (comédienne), Louise Doutreligne, (auteure - Présidente Théâtre de la SACD), Michel Didym (metteur en scène, directeur du Théâtre de la Manufacture à Nancy), Joëlle Gayot (journaliste), Simon Grangeat, (auteur, metteur en scène), Gilles Granouillet (auteur, metteur en scène), Camille Laurens (auteure), Philippe Malone (auteur).

Le Grand Prix est financé par la DGCA, avec le soutien de la SACD.
Partenaires media 2013 : France Culture, Mouvement, Les Inrockuptibles